Le blog de Bajazet

Celui qui a échappé à la foudre en parle volontiers

Heureux comme Dieu en France

icon 15/01/2015 - 4 commentaires

Au boulot : "y'a des terroristes chez Charlie Hebdo", ma première réaction "je vous jure que ce n'est pas moi". J'ai ri.

J'ai ri, car j'ai de suite compris ce qu'il se passait. Je ne voulais pas y croire, putain, encore des musulmans.
"Ce ne sont pas des musulmans", "ce n'est pas l'islam" diront les "modérés", les musulmans "gentils". Et bien si, C'EST L'ISLAM.

L'islam n'est pas une religion centralisée, chacun peut forker et proclamer que son Islam est le vrai. L'islam a changé plusieurs fois, même si on veut nous dire que "le coran est pure, que c'est la parole directe de Dieu, il n'est pas altérable".

Connaissez-vous les Mu'tezile ? C'est une école sunnite qui prime la raison et refuse la destinée. Alors que dans les écoles sunnite (ou chiite) la destinée fait partie de la foi(îman). L'être évolue dans la limite des frontières qui lui est tracée (kader) avant même sa naissance. Mais ceci ne lui enlève pas sa responsabilité dans tous les actes de sa vie. Ce mouvement proche de la philosophie grecque a simplement disparu au 13e siècle, pas loin de 500 ans après sa naissance, exterminé car considéré comme hérétique, par mes ancêtres turcs.

Alors ces terroristes sont-ils musulmans ? Oui. Leur islam est-il le même que les musulmans turcs ? Non. Le même que les saoudiens ? Non. De même que l'islam des musulmans de France est différent. Chacun a son islam.

Dire que non, ces mecs qui crient "Allahuakbar", "on a vengé le prophète" ne sont pas musulmans, c'est mentir. Du coup des connards sautent sur l'occasion http://www.wat.tv/audio/philippe-tesson-dans-grand-76nr1_2exyv_.html et font toutes les théories du complot du monde.

En fait, l'islam c'est du peer2peer qui devient de pire en pire... Mes "frères" se moquent de la situation, "vous êtes des moutons", "oui mon frère, des moutons qui se font égorger par des musulmans...".

Ces personnes, je cherche sur leur mur, mais je ne vois aucun coup de colère pour les enfants de Gaza qui sont entrain d'être complètement enfermés par Israël et ... l’Égypte. Oui "nos frères" construisent un mur de 3m de haut, 20m de profondeur et 15km de long http://bajazet.fr/shaarli/?fkf8ww
Ou peut-être les milliers de musulmans qui se font massacrer en Birmanie http://bajazet.fr/shaarli/?searchterm=birmanie
Où sont les slogans "Birmanie assassin" ou "Égypte assassin". Ah c'est Israël donc forcement "c'est pire" ?

Je n'ai jamais porté Charlie Hebdo dans mon cœur principalement pour ces raisons http://bajazet.fr/shaarli/?xTeOVA mais en quoi crier Allahu Akbar venge le prophète ? En quoi tuer des civils "venge" notre prophète ? En quoi tuer des personnes qui se préparent pour Shabbat "venge" notre prophète ? En quoi tuer les policiers "venge" le prophète ?

http://www.marianne.net/photo/art/default/988130-1172657.jpg?v=1420720335

Allah est assez grand pour nous punir ? Ou bien faut-il considérer le pouvoir d'Allah si petit qu'il faut que nous, ses créations, prenions les armes pour abattre un Charb ou un Cabu ?

ON N'A PAS LE DROIT DE S'EN FOUTRE. Ne rien dire c'est accepter, c'est élever au rang de martyre ces fanatiques. On a l'obligation de dénoncer, pas pour faire plaisir aux "occidentaux" mais pour montrer à nos petits frères, nos enfants, nos frères musulmans que NON, ce n'est pas notre islam et que ce n'est pas cette version boguée qu'il faut suivre.

Dimanche j'étais dans la rue.

Faire avancer la société, nos religions, ça commence par être Charlie. Je rêve que ce vieux dicton yiddish http://www.marianne.net/Heureux-comme-un-juif-en-France_a223562.html redevienne cet idéal que je m'étais forgé.

Heureux comme un citoyen en France.

icon Tags de l'article :

Je suis sous Unity et j'aime ça

icon 07/07/2014 - 3 commentaires

Je ne vous cache pas que ça me fait une drôle de sensation de dire ça surtout après avoir dit ça http://bajazet.fr/shaarli/?t7OXcg et http://bajazet.fr/shaarli/?7BmJ2A.

Il faut retenir "je ne vais pas commencer à coder/configurer mon bureau", c'est exactement ça le problème.

J'ai un 12.5" donc autant vous dire un écran minuscule.
Le problème dans Mate, c'est que j'ai un tableau de bord en haut (1), un en bas (2), sur une fenêtre : une barre de titre (3) et une barre de menu(4).



Ça fait quand même plus de 100px inutiles (en prenant comme référence un tableau de bord de 24px).
J'ai donc simplement supprimé celui du bas, réduit à 14px celui du haut, puis j'ai installé maximus qui permet de supprimer la barre de titre quand la fenêtre est maximisée.
Mais j'ai toujours la barre de menu, alors j'ai tenté TopMenu qui ne fonctionne que sous Mate 1.6, mais je suis en 1.8.
Il y a des personnes qui ont dit que ça fonctionnait en 1.8, alors j'ai passé une bonne soirée à essayer de le faire marcher dans une VM mais rien n'y fait, je ne dois pas être doué.

Bon c'est cool, j'ai maximisé la taille de mon écran, je n'ai pas ajouté de sélecteur de fenêtres dans le tableau de bord pour ne pas avoir un tableau blindé mais une liste. Et dans Mate, j'ai mappé pleins de raccourcis mais j'oublie à chaque fois. Je suis plutôt à 95% de mon temps à faire alt+tab, être dans un shell et sur firefox.

Mon autre autre problème, c'est Debian en Desktop pro. Autant je n'ai jamais ressenti de problèmes en perso, mais avec un PC pro, ce n'est plus possible :
- d'avoir un pc qui ne se met pas en veille au bout de quelques temps après avoir fermé le "capot"
- d'avoir un pilote vidéo qui gère mal les résolutions pendant les présentations
- ne pas pouvoir zoomer son bureau ou dé-zoomer (si ça marche, des fois...)
- que le pc ne s'éteigne plus pour une raison inconnue

Alors, oui en cherchant, en faisant les forums, en passant mes soirées à chercher le pourquoi du comment, j'aurais pu corriger tout ça, faire marcher topmenu, bien connaître mes raccourcis etc. Mais je n'ai plus la force, plus envie de lutter.

Je comprends pourquoi de plus en plus de personnes passent sous OSX :
- tu branches, ça marche, tu bosses
- tous les outils que j'utilise (1) fonctionnent sous OSX
- voir un mec avec un mac book air 13", faire une démo toute une journée avec son vagrant donc virtualbox avec plusieurs VMs, tenir sans brancher, ça fait réfléchir
- moins cher de sa catégorie
- et surtout entrer dans une salle et voir ceux qui font l'informatique de demain tous sous OSX, tu te dis, pourquoi lutter ?

Bref, j'ai failli craquer, mais je ne peux pas. Donc je me suis dit "pourquoi pas Ubuntu et Unity ?" J'ai mis de côté ma rancœur envers Ubuntu, ces trolls en tout genre et je l'ai installé.

Bon déjà avec l'upgrade de mon matos, difficile de comparer avec mon ancienne installation, mais en tout cas c'est réactif, aucun ralentissement.
- le Global Menu fait tout ce que je veux, j'ai bien le menu en haut, je peux dé-maximiser en cliquant simplement
- comme dans Gnome Shell, les coins "réactifs" sont supers pratiques : je glisse une fenêtre dans le coin supérieur gauche et ma fenêtre pend 1/4, je glisse à gauche et elle prend la moitié.
- je passe ma souris en haut à droite et j'ai une vue de toutes mes fenêtres
- j'ai pu installer simplement mes icônes, mon thème.
- quand je range mon PC le soir, le lendemain matin, il n'a perdu qu'un pauvre pour cent, alors qu'avant il était complètement à plat, mon uptime est de 6 jours (à cause d'une màj)
- Le zoom & dé-zoom fonctionnent parfaitement.
- l’intégration est bien faite
- ubuntu tweak offre un niveau de customisation exceptionnel que je n'ai pas presque pas touché

Je reproche juste :
- dans nautilus, pas de F3 pour diviser la fenêtre en deux, j'ai installé Caja
- j'aime bien la gestion des applets de XFCE, ce serait sympa de l'avoir aussi
- un peu trop d'intrusion, on me propose d'installer pleins de trucs inutiles
- Amazon...

Bref, j'aime bien Unity... (2)

(1) ceux que j'utilise vraiment tous les jours :
- tmux en graphique : Terminator
- zsh, oh my zsh et les plugins associés : Oh-My-ZSH
- sublimtext, oui j'ai payé une licence : Sublimetext3
- vagrant pour bosser sans rien péter : Vagrant
- docker et surtout boot2docker dans vagrant : boot2docker-vagrant
- des bangs dans mon shell, :github va dans le repo github, :web dans mon env de dev web etc.

(2) en attendant de trouver mieux ;)

icon Tags de l'article : , , , ,

Le libre pour les nuls

icon 12/11/2013 - 7 commentaires

Vous êtes au supermarché, vous repérez un produit, il est bien présenté et il vous donne envie. Vous lisez les ingrédients : farine, eau, E417, traces de trucs allergiques etc.
Rien qui ne vous choque alors vous l'achetez et une fois chez vous, vous trouvez le produit super bon et vos enfants l'adorent.

Un weekend en famille vous décidez de le reproduire, mais vous n'avez pas la recette, donc vous partez à la recherche du "homemade MONPRODUIT" dans votre moteur de recherche préféré mais rien.
Donc vous y allez à l'aveuglette, vous goutez, analysez, écrasez etc pour comprendre comment ce produit a été fait. Tout le monde participe, l'un dit c'est du X, l'autre dit c'est du Y, et en famille vous avancez.

Après ce gros travail, le résultat est presque pas là, mais il manque quelque chose, une saveur, une texture.

Vous publiez votre recette sur votre ou un blog, et vous recevez des commentaires "j'ai essayé, mais à la place de ça j'ai mis ça". Un autre vous dit "essaie d'ajouter ça" et petit à petit, vous arrivez à un super produit qui dépasse celui que vous avez acheté.

Le libre c'est exactement ça.

Le supermarché/les marques : les grands éditeurs comme Micro$oft, Google, Apple etc.
Le produit : le logiciel
Les ingrédients : les technos utilisées, cela peut-être un langage, une lib etc.
La recette : le code source du logiciel.
La famille : des amis, des collègues, ou vous seul.
L'analyse : c'est du reverse-engineering, c'est décompiler, tester, coder.
Le résultat : la version alpha du logiciel
Le blog : votre blog, votre wiki, votre shaarli, votre github peu-importe
Les commentaires : les avis, les "commits" des autres développeurs qui s’intéressent à votre produit.
Le résultat final : la version stable du logiciel.

Tout ça pour dire que depuis un moment, j'ai envie de faire une infographie car c'est plus parlant qu'un texte pour faire un parallèle entre le libre et la cuisine. Cette idée m'est venue lors d'une discussion avec une personne qui est anti-libre mais qui adore cuisiner.
En faisant mes courses, je suis tombé sur une bonne-surprise, Bonne-Maman vient de se lancer. Dans un de leur dessert, ils ont publié la recette pour le reproduire à la maison.


Plus grand

Ce serait parfait si le logo CC-BY était en-dessous de la recette et pour arrêter avec le sexisme, ils devraient s'appeler Bonne-Famille ou Bons-Parents par exemple :)

Si on garde cette comparaison, on peut ainsi expliquer :
- code fermé, portes dérobées etc. : on ne sait pas ce que l'on mange, gélatine à base d'animaux dans des bonbons, Tallowate de sodium dans le savon, viande de cheval dans les lasagnes
- beaucoup de personnes préfèrent payer plus cher de la merde
- expliquer la violation des brevets, tout le monde sera d'accord pour dire que c'est abusif si Oreo attaquait un blog qui publie la recette
- la recette du Coca-Cola est un parfait exemple de code ultra fermé

A vos fourneaux IDE !

icon Tags de l'article :

Restaurer Shaarli

icon 18/06/2013 - 5 commentaires

Introduction

Répéter 100 fois "Je ne me moquerai plus des personnes qui perdent leurs données et qui ne font pas de sauvegardes" car ça vient de m'arriver comme vous avez pu le voir.

Aujourd'hui j'ai eu la brillante idée de tester SparkleShare, un outil de stockage basé sur Git + SSH ? Et bien il marche plutôt bien, mais vous savez quoi ? Vérifiez que vous avez de la place quand vous copiez 3Gio de données. Sparkle s'installe par défaut dans le /home, et comme je suis entrain de tester, je me dis que ce n'est pas grave et que je dois avoir de la place, sans vérifier. Et bien non, je ne fais pas attention, je publie un lien dans Shaarli pendant qu'il synchronise et là, plus rien, plus de liens et pourtant mes services fonctionnent,
Je consulte rapidement sa base locale et elle n'est pas vide. Je regarde l'en-tête et je vois "< ?php" mais en fin de fichier pas de "? >", un df -k me confirme que mon /home est plein. Shaarli n'a pas réussi à tout écrire dans ce fichier, il est corrompu et HS.

Vous êtes peut-être paranos, donc vous sauvegardez souvent. Pour ma part c'est de temps en temps, faut vraiment que je prenne le temps de faire ça correctement. Ma dernière sauvegarde date du 31 mai. Et depuis, j'ai publié plus d'une centaine de liens, donc j'ai vraiment envie de restaurer mes liens et surtout conserver les URL.

Étape 1: Trouver une sauvegarde sur la toile

Heureusement que Bronco est là, il "m'autoblog" http://autoblogs.warriordudimanche.net/30e895128ead04e02291610dee7d1e90a7145e2a/, mais malheureusement, il s'arrête au dimanche 16 juin 2013 à 11:55 et nous sommes déjà mardi. Je récupère donc le fichier .db qui est une base SQLite.

Et là, par le plus grand des hasards, je tombe sur shaarli.fr ! C'est un site a priori récent car dans les archives, je ne remonte pas très loin, mais juste assez pour voir mes liens depuis le 16. En tout, une bonne dizaine, plutôt qu'essayer un truc bourrin à tenter de jouer avec le XML, je préfère éditer le fichier SQLite avec l'excellent SQLite Browser (disponible dans les dépôts Debian et même sous Win). J'ai entré manuellement mes données, mais les dates sur shaarli.fr ne sont pas exactes et approximatives. Alors j'ai donné une date fixe au 17 juin à midi.

Étape 2: Comprendre le mécanisme de Shaarli

Tout content je commence par essayer des requêtes SQL, récupérer ça en PHP, puis je m'attaque au code de Shaarli. Pour le coup j'avais déjà joué avec et je savais "à peu près" comment ça fonctionnait. Mais j'avais oublié une chose : les "smallhash", vous savez ce hash à côté des URL ?
Et bien ça correspond exactement à la date du lien hashé, et là, c'est le drame. Shaarli regarde ce hash, puis hash toutes les dates des liens pour savoir à qui il correspond. Avec mes dates fixes, je l'ai dans l'os.

Alors j'ai écrit un bout de code qui lit le fichier SQLite, récupère l'URL "feed_id, extrait le hash et si le hash de la date est différent du hash de l'URL, je stock ce hash et je lance une boucle de bourrin pour trouver la date de ce hash.

<?php
$starttime = 1370011383; // correspond au timestamp du dernier lien en commun entre l'autoblog et ma sauvegarde

// format 20120502_125821
function shaarlidate($timestamp) {
	return date('Ymd_His', $timestamp);
}

// hasher la date - code shaarli
function smallHash($text)
{
    $t = rtrim(base64_encode(hash('crc32',$text,true)),'=');
    $t = str_replace('+','-',$t); // Get rid of characters which need encoding in URLs.
    $t = str_replace('/','_',$t);
    $t = str_replace('=','@',$t);
    return $t;
}

// lire le fichier sqlite
$database="/var/www/shaarli/articles.db";
$dbHandle = new PDO("sqlite:".$database);
$q = $dbHandle->query("SELECT feed_id, title, url, date, content FROM articles WHERE date > ".$starttime." order by date asc");
$result = $q->fetchAll();
$hashs=array();

foreach($result as $tot_table) {
	// récupère tous les hashs pétés
	if(strpos($tot_table['feed_id'], smallHash(shaarlidate($tot_table['date']))) === false) {
		$exp=explode('?', $tot_table['feed_id']);
		$hashs[]=$exp[1];
	}
}

//mode bourrin, retrouver la bonne date, obligatoire
$now = time();
for($i=$starttime; $i<$now; $i++) {
	$hash=smallHash(shaarlidate($i));
	if (in_array($hash, $hashs)) {
		echo $i." for ".$hash."<br>";
	}
}

var_dump($hashs); //si vide tout est ok.

?>

Avec ces correspondances, je mets à jour mes dates dans ma base SQLite. J'ai relancé et cette fois, le var_dump() est bien vide.

Étape 3: Construire les liens et concaténer dans le fichier shaarli

Je vais donc maintenant récupérer le fichier de données de ma sauvegarde, il se situe dans le répertoire data fichier datastore.php. J'ai simplement ajouté mes données dans ce fichier, en me basant toujours sur le code de Shaarli.

<?php
define('PHPPREFIX','<?php /* '); // Prefix to encapsulate data in php code. - code shaarli
define('PHPSUFFIX',' */ ?>'); // Suffix to encapsulate data in php code. - code shaarli
$starttime = 1370011383;

// 20120502_125821
function shaarlidate($timestamp) {
	return date('Ymd_His', $timestamp);
}

function clean($text) {
	$t = html_entity_decode($text);
	$t = str_replace("<br>", "\n", $t);
	$t = str_replace("<br />", "", $t);
	$t = substr($t, 0, -60); //(<a href="http://bajazet.fr/shaarli/?NVmi_w">Permalink</a>;) en fin de chaque lien
	$t = preg_replace('/<a href="(.+?)">(.+?)<\/a>/', '$2', $t); // depuis autoblog il affiche les balises
	return $t;
}

/* read shaarli datastore */
$links=(file_exists("datastore.php.31mai") ? unserialize(gzinflate(base64_decode(substr(file_get_contents("datastore.php.31mai"),strlen(PHPPREFIX),-strlen(PHPSUFFIX))))) : array() );

/* read the sqlite file */
$database="/var/www/shaarli/articles.db";
$dbHandle = new PDO("sqlite:".$database);
$q = $dbHandle->query("SELECT feed_id, title, url, date, content FROM articles WHERE date > ".$starttime." order by date asc");
$result = $q->fetchAll();

foreach($result as $tot_table) {
        // linkdate correspond à la clef de la base de shaarli
	$linkdate = shaarlidate($tot_table['date']);
	$links[$linkdate] = array('linkdate'=>$linkdate,'title'=>html_entity_decode($tot_table['title']),'url'=>$tot_table['url'],'description'=>clean($tot_table['content']),'tags'=>"",'private'=>0);
}

file_put_contents("/var/www/shaarli/data.php", PHPPREFIX.base64_encode(gzdeflate(serialize($links))).PHPSUFFIX);

?>

Et on récupère le fichier data.php et on le copie dans le data du vrai Shaarli en le nommant datastore.php.

Conclusion
J'ai passé ma soirée à faire ça, alors qu'une simple restauration de la veille aurait été plus simple. Dans la foulée, j'ai perdu mes liens privés et les tags depuis le 31 mai.
Merci à E-loquens qui m'a envoyé un dump de son Leed, mais ma base n'a pas aimé son export :)

icon Tags de l'article :

Turquie

icon 10/06/2013 - 1 commentaire

On commence par un petit historique. Qui sont ces turcs ?

La première référence vient des chinois qui désignaient un petit peuple proche de la Mongolie. On a retrouvé des traces au 8e siècle sur des monuments avec l'alphabet d'Orkhon. On dit qu'Attila (tribut des Huns, nomades mongo-turcs) ou encore Gengis Khan (le même qui a plié les seldjoukides) sont des turcs.
Dès le 9e siècle, ils se convertissent à l'Islam. Les turcs tels qu'on les connait aujourd'hui sont arrivés au 10e siècle sous le règne des Seldjoukides. Ils se sont très vites "iranisés" en adoptant la culture et la langue perse, d'ailleurs plus tard, le plus grand ennemi des ottomans était les perses. Très vite l'empire s'est étendu au moyen-orient (Turquie, Israel, Liban, Syrie, Irak, Iran). Dans la foulée, ils s'emparent du Califat.
Arrive l'ère ottomane au 13e, sous Osman 1er (ottoman est sa francisation, tout comme mon pseudo Bayezid). Pendant 7 siècles, c'est le modèle ottoman qui règne, avec un Sultan (chef politique) et Calife à la fois (chef "islamique", entre "" car il n'y a pas de "pape" dans l'islam).

Pour résumer du 9e au 20e siècle, l'Islam a une place centrale dans la vie des turcs, et un jour le 29 octobre 1923, un certain Mustafa Kemal, impose par la force la fin de l'empire et le début de la république. On dit qu'il se présenta à l'assemblée (il y avait une assemblée avec sultan) avec sa constitution rédigée en 1 nuit avec un pistolet posé dessus.
L'une de ses plus grandes réformes, fût la dé-islamisation du peuple. Il força les hommes à se raser, interdit le turban au profit de la "casquette française" (des hommes ont été pendus pour avoir refusé), interdit le voile, et le plus grand choc fût le changement de l'alphabet, ma prof de philo appelait ça un choc culturel ou moral, je ne sais plus.
Le choc fût si terrible que des petits enfants ne se comprenaient plus avec les grands-parents. Le but d’Atatürk (son nouveau nom, qui veut dire "Père des turcs") était de faire table rase du passé. Toutes les archives par exemple ont été envoyées en Albanie pour servir de chauffage, les albanais ont eu la brillante idée de les conserver. Car des archives, il y en avait des paquets, au palais tout était écrit, de la couleur du caca du sultan, à la doléance du peuple.
Juste avant qu'il n'arrive au pouvoir, il y a eu le génocide arménien, commis par les "jeunes turcs", mouvement de ce cher Atatürk. Le sultan avait commencé d'ailleurs à pendre les tortionnaires. Mais quand Atatürk est arrivé, tout s'est arrêté. Il ne fallait pas pendre les copains. Et ce sont ses amis qui ont gouverné le pays après sa mort (donc le génocide... quel génocide ?).

La Turquie, a connu ensuite, divers crises, et à chaque fois, des coups d'états, du sang, etc. Un homme en 1960 Adnan Menderes, son nom sonne comme Mandela, a voulu dékemaliser la Turquie, comme Khrouchtchev avec Staline, mais lui n'a pas eu de chance, il fut pendu pour "haute trahison".
Il y a eu aussi un certain Turgut Özal en 89, un kurde (même s'il préférait dire "d'origine"), mort empoisonné, on ne sait pas par qui, mais on se doute que ses idées ne plaisaient pas (trop néo-ottomaniste).
Puis Necmettin Erbakan en 96(plutôt pour un retour de l'islam en Turquie), fût obligé par les militaires de démissionner.

Enfin aujourd'hui, Erdogan. Il était membre du parti de Necmettin Erbakan. Il a fait de la prison alors qu'il était maire d'Istanbul pour avoir lu un poème "nationaliste" de Ziya Gökalp, le même qui a inspiré Atatürk.
Il quitte le parti d'Erbakan et fonde l'AKP, son désir est de séparer "l'église" de l'état, il se considère comme un démocrate musulman, à l'image d'UDF en France.
La cartographie des partis politiques peut être découpée ainsi :
- l'extrême gauche, alias "communiste" est une branche ultra-minoritaire, mais très violente
- l'extrême droite, islamo-nationaliste (MHP), alias les "nationalistes" très populaire, haineuse des kurdes et arméniens (52 sièges)
- la gauche CHP, alias "les laïcs", très populaire, milite pour une Turquie ultra-laïque, plus encore que celle d'Atatürk. En fait, ils ne pronent pas une anti-religion, mais un anti-islam. (134 sièges)
- parti kurde, milite pour les droits des kurdes (29 sièges)
- les islamiques, parti d'Erbakan, très peu populaire depuis peu, ils sont chez Erdogan maintenant
- les démocrates, avec Erdogan, 327 sièges.

En 2000, le titre du magasine "Capitale" ou un magazine du genre, titrait "Investisseurs, fuyez la Turquie" qui était en grande crise. En 2002, il arrive au pouvoir, vous voulez voir le PIB ?


Et comme le PIB "ne veut rien dire", je regarde juste à poste équivalent, le salaire est le même mais la vie 5 fois moins cher qu'ici (mes oncles et tantes sont cadres dans le privé et ont une meilleure vie que nous ici).

Les libertés ? Autorisation du kurde dans les écoles, du kurde à la TV (chaine publique kurde TRT6). Plus de libertés religieuses, pour moi c'est essentiel. Quand je vois ici le débat sur le voile à l'école mais autorisé dans les universités, et bien avant Erdogan, une mère de famille voilée ne pouvait pas pénétrer dans une université pour voir la remise de diplôme sans ôter son voile, dans un pays à +95% de musulmans, c'est aberrant. Ah oui, même la barbe était interdite depuis 98.

Liberté de la presse ? On parle d'un record de journalistes en prison, mais dans quel état était la presse turque en 2000, ça ? Mais ce n'est pas son fort à Erdogan la presse, d'ailleurs il rachète beaucoup de journaux et chaines TV pour mieux contrôler. Son point noir avec "l'Internet". Il ne peut pas être parfait ;)
Mais la liberté d'expression s'est grandement améliorée.

En fait Erdogan est le seul politicien qui reflète le peuple. Pendant longtemps la minorité a dirigé le pays d'une main de fer en laissant le peuple crever de faim. Je suis content des bonnes évolutions et améliorations qu'il a apporté à la Turquie, il a mis les fondations, à ses successeurs de continuer sur cette voix et d'améliorer ses points négatifs.

Pour mon plaisir, un petit recueil de ses citations (j'adore les citations) :

* Religions : « Les non-musulmans sont partie intégrante de l'État turc et a le droit de préserver leur identité et leur culture. » (il a également envoyé une lettre publique pour rappeler les droits des minorités)
* Kurdes : « Chaque pays a connu des jours difficiles dans son histoire. Un grand État et un pays fort comme la Turquie a surmonté de nombreuses difficultés pour arriver jusqu’à aujourd’hui. C’est pourquoi, nier les erreurs du passé ne sied pas aux grands États. Un grand État et une nation forte se tournent avec confiance vers l’avenir en se confrontant à leurs fautes et à leurs erreurs. C’est avec ce principe à l’esprit que notre gouvernement sert le pays. (…) Le problème kurde n’est pas le problème d’une partie de notre peuple, mais le problème de tous. C’est donc aussi le mien. Nous allons régler chaque problème avec encore plus de démocratie, plus de droits civils, et plus de prospérité, dans le respect de l’ordre constitutionnel, du principe républicain et des principes fondamentaux que nous ont légués les pères fondateurs de notre pays. »
« Il y a dans notre pays de nombreuses composantes ethniques. Nous ne faisons aucune distinction entre elles. Elles constituent chacune une sous-identité. Il y a un lien qui nous unit tous, et ce lien est la citoyenneté de la République de Turquie. (…) Je le dis à nouveau, la Turquie c’est autant Ankara, Istanbul, Konya, Samsun, Erzurum que Diyarbakir (ndlr: c'est une ville kurde). Je veux que vous le sachiez, chaque endroit de ce pays a des parfums, des couleurs, des voix, des musiques, et des saveurs différentes. »

Donc les révolutions dans tout ça ? A la base la cause est noble, s'opposer au rasage de Gezi Park, petit parc de la jeunesse bobo d'Istanbul, l'équivalent des Jardins de Luxembourg à Paris. Mais historiquement, ce parc n'existait pas, il y avait une caserne à la place

Le projet vise également à "piétonniser" (ça se dit ?) la place Taksim, place historique des révolutionnaires, où le fameux dimanche ensanglanté en 69 fit une centaine de blessés puis le massacre du 1er mai en 77 qui fit une trentaine de morts d'extrême gauche probablement tués par des extrémistes de droite.
Les opposants ont par contre beaucoup d'humour.
Pour conclure, c'est une bête guerre entre anti-AKP (tous les partis cités dessus) vs. AKP. Il y a 10 ans, ce genre de manifestations n'était pas possible en Turquie (je me souviens des tanks à jet d'eau vers les manifestants), désormais c'est possible. La police n'intervient plus et le président (même parti qu'Erdogan) milite pour qu'ils puissent manifester.
D'un côté je suis heureux de voir des gens manifester, les choses s'améliorent, de l'autre je ris quand je vois "Erdogan dégage", "Erdogan fachiste", "Erdogan on te l'a bien enfoncé", pour mettre qui à la place ? Un CHP qui va encore mettre à la banqueroute le pays comme sous Ecevit le prédécesseur d'Erdogan et relancer les crapules et les corruptions ?

Erdogan n'est pas un dictateur, il n'est pas islamiste, il n'islamise pas le pays, il autorise l'islam pour un pays à 95% musulman, il relance l'économie, et les droits des peuples. Voilà qui il est.

M6 a fait une émission correcte sur la Turquie et ses paradoxes (remplacez islamiste par islamique grrr)

icon Tags de l'article :

Bien comprendre avant de choisir votre GNU/Linux

icon 31/05/2013 - 9 commentaires

On va commencer par quelques définitions ultra vulgarisées, Captain Obvious, dégage :

Système d'exploitation (SE) : pleins de programmes qui font l'interface entre vos applications et le matériel.
Distribution : ensemble de programmes permettant de déployer/installer un système d'exploitation, sa configuration etc.
Système de fenêtrage (SF) : X System Window (on l'appelle également X ou X11) le plus connu est un modèle client/serveur. Le client parle au serveur qui parle au SE. On ne cause pas directement à la carte graphique. Il gère grosso-modo la souris, le clavier et l'écran.
Environnement de bureau ou environnement graphique (EB) : pleins de programmes qui aident à la manipulation du fameux client du SF de manière graphique. Ils sont modulables et composés de plusieurs parties, mais je ne vais pas m'étaler.

Donc on y vient, faisons le tri :

GNU est un système d'exploitation et Linux est un noyau. Même si Linux devient de plus en plus un système d'exploitation, on va admettre qu'ils sont complémentaires.
Debian, Ubuntu, ArchLinux, Fedora, Linux Mint sont des distributions qui permettent d'installer facilement (moins pour Arch) ce combo GNU et Linux.
Gnome Shell, Unity, Mate, Cinnamon, XFCE, LXDE, E17, OpenBox sont des environnements de bureau reposant sur X (bon ok pour OpenBox et E17 c'est discutable).

Pendant quelques temps, quand j'ai installé ma première distribution GNU/Linux Ubuntu, je pensais que Gnome équivalait à "Linux", car sous Windows, ces notions n'existent pas vraiment (elles sont là, mais "intouchables"). Et je remarque que beaucoup de personnes font encore l'amalgame. J'entends "Linux Mint c'est beau", "Ubuntu c'est nul"... mais vous n'avez rien compris :)

Vous pouvez installer Debian avec OpenBox ou Ubuntu avec Cinnamon ou Linux Mint avec E17 (si vous avez du courage). La seule limite c'est la prise en charge des paquets par la distribution, dans le cas contraire, vous pouvez compiler en téléchargeant le code source (et dans la foulez essayez de "packager"). Dans le prochain article, j'expliquerai pourquoi il faut choisir Debian ;)

Exemples, mon PC portable sous Debian testing avec Gnome Shell, Cinnamon et Mate :

Mate:


Cinnamon:


Gnome Shell:


Sources: http://wikipedia.org

icon Tags de l'article : , ,

RATP : Reste Assis T'es Payé !

icon 04/03/2013 - 5 commentaires

C'est le pompon sur la cerise.

Mon amie me parle d'un nouveau service de la RATP, le chargement du Navigo (ex carte orange) à domicile, le e-Navigo. Le principe est simple, acheter un lecteur de carte, l'interfacer avec le site, payer sur un site sécurisé, et le chargement se fait (alors là ne me demandez pas comment ça marche, vous allez comprendre).
Donc en plaisant je lui dis (à mon amie, suivez un peu) que ce ne sera pas compatible Linux, en fait je pense surtout au matériel.

Je vais sur l'aide en ligne, et je vois deux lecteurs :
- le lecteur Liteo (Ingenico)
- le lecteur W1981 (Watchdata)

Un petit coup d’œil à la doc de Liteo Le Liteo possède toutes les certifications nécessaires d’un lecteur transparent : certifié Microsoft WHQL, compatible Linux et MacOS X ; EMV 2000 Level 1 ; CE ; FCC Part 15 Class B., parfait.
Je n'ai pas trouvé (ou plutôt j'ai cherché rapidement) la doc sur le site de Watchdata.

Au boulot j'ai un Windows 7 et Chromium, je vais sur la partie recharger, "ah c'est du Java", bon j'autorise. Après vérifications des prérequis, système d'exploitation, navigateur, Java, cookie, tout est en vert.
Je démarre mon PC portable avec une Debian Wheezy fraîchement installée, je lance le test, et là :

capture du site de la RATP et le service e-Navigo montrant l'incompatibilité avec Linux

Non mais vous êtes sérieux là ? Système d'exploitation INCONNU ?

Je vais voir si dans leur FAQ ou ailleurs, ils parlent de Linux. Rien. Juste Windows et ... Mac OS. MAC OS sérieux. Vous faites l'effort pour les utilisateurs Mac, mais Linux non, surtout qu'il ne doit pas y a voir une grande différence. Mais vous bloquez le processus, je ne peux pas continuer, dois-je jouer avec mon User-agent ?

icon Tags de l'article :

Beau'Leed 1.0

icon 08/11/2012 - 3 commentaires

Leed (contraction de Light Feed) est un agrégateur RSS libre et minimaliste développé par Idleman sous licence CC by-nc-nd



Il y a moins d'un an, j'ai décidé d'héberger moi-même un agrégateur. Après quelques tests, TinyTinyRSS et RSSLounge sont sortis du lot.
J'ai beaucoup aimé RSSLounge, mais au bout d'un moment, d'un navigateur à un autre, le trop de JavaScript a eu raison de ma patience.
L'utilisation sur un mobile est catastrophique. Quand vous défilez la page, si vous avez le malheur de toucher un flux sur la gauche, il va se déplacer dans une catégorie. Du coup je me suis retrouvé avec des flux mélangés ...

Dans mes flux, j'ai un certain Idleman et il se vantait d'avoir développé un agrégateur léger, KISS my ass etc. Quel mégalo!
Mais il a raison de s'en vanter, c'est bluffant !

Points forts:
- J'ai une 30aine de flux, sous RSSLounge, le matin je devais attendre 5min avant d'avoir mes flux. Maintenant le matin j'arrive et ils sont là. J'aurai pu également mettre le update/silent de RSSLounge dans un cron, mais je n'y avais pas pensé avant Leed, trop tard.
- Une belle interface, compatible mobile (RSSLounge non), un texte lisible (par contre j'ai modifié la CSS pour justifier).
- On peut partager directement un article via Shaarli -> le bonheur, ou simplement mettre en favori.
- Super rapide, pas de bugs JS.

Points négatifs:
- On a pas la possibilité d'afficher seulement les non lu, enfin si mais si vous marquez ensuite comme lu, il reste sur la page, ce serait mieux qu'il disparaisse (comme dans l'accueil).
- L'import OPML avec des caractères spéciaux HTML ne passe pas, bravo Idleman, un peu de chauvinisme bon sang ;) (bug identifié)
- Le partage avec Shaarli est en JS du coup impossible de faire un clic molette, et donc il ouvre la fenêtre de partage dans la page courante (j'ai simplement repris le script JS de Sebsauvage pour corriger)
- Quand un article est long, avoir le bouton lu/non lu, partager et favoriser en bas de l'article aussi, ça permet d'éviter de remonter (j'ai repris la ligne et je l'ai copié en bas des articles s'ils sont longs)
- Pas la possibilité de masquer un article sur la page (j'ai ajouté un div avec un id et je fais un simple .hide() .show() avec JQuery)

Neutre:
- Quand je demande 20 articles par page, il m'en affiche 1, quand je marque comme lu un article il ne charge pas un suivant automatiquement pour en avoir toujours 20. Du coup quand on a marqué tout comme lu, on doit recharger. Mais c'est bien aussi, ça permet de savoir combien d'articles on a lu.

Enfin, j'ai supprimé la mise à jour des flux dans RSSLounge car j'ai pas mal de flux en attente de lecture. Je voir pour pousser mes favoris de RSSLounge vers Leed.

Allez faire un tour sur le Wiki de Leed http://projet.idleman.fr/leed/ .

icon Tags de l'article : , , , , ,